#TAG – Very Inspiring Blogger Award

award

Merci à Blue Edel !
Ce blog fait visiblement parti de ses préférés et ça fait très plaisir de voir que ce que l’on écrit est lu (!) et peut même susciter des envies de lectures personnelles !

Les règles pour le « Very Inspiring Blogger Award » sont les suivantes :
1) Le Nominé devra choisir (ici) et afficher un des logos sur son blog et mettre un lien vers le blog qui l’a désigné
2) Le nominé devra désigner au moins dix (10) bloggers qu’il/elle admire, en listant leur blog et en les informant de leur nomination

À mon tour de nominer ceux qui m’inspirent et que j’affectionne :

Culture (lecture, audiovisuel, etc.) :
La chambre rose et noire
Parole de léa
Booky boop

Littérature :
Entre les pages
Mon univers des livres
A touch of blue marine
La bibli de momji
Nos amis les mots
L’enbouquinée
Même les sorcières lisent

#TAG – Connaissez-vous un roman..?

Qui a dit que les tags ne servaient à rien ? En fait, c’est une manière ludique de faire partager ses lectures, plutôt des titres/auteurs = pas besoin d’écrire 40 lignes sur le sujet. C’est encore grâce à Blue Edel, serial tagger, que je me prête au jeu. Une idée originale de Carnet Parisien.


Mais alors, Connaissez-vous un roman…?
(TAG agrémenté de quelques lectures anthropologiques)

1) … qui se déroule dans votre pays :
Et bien je dirais Les yeux jaunes des crocodiles pour ne pas dire L’élégance du hérisson. Le but c’est quand même de vous faire partager d’autres bouquins. J’ai lu la trilogie de Katherine Pancol mais je ne suis pas encore prête à voir le film.

2) … qui se déroule dans un endroit qui vous fait rêver :
Non je ne peux pas résister à citer : Harry Potter ! J’aurai bien aimé (rêvé !) recevoir ma lettre et aller à Poudlard.

3) … dont l’intrigue se passe dans un château :
Dans les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand ? Il me semble qu’il vivait dans un château en tout cas.

4) … dont l’intrigue se passe à la montagne :
Neige de Maxence Fermine.

5) … dont l’intrigue se passe à la plage :
Les déferlantes de Claudie Gallay, dont l’intrigue se déroule à La Hague, et où la plage a une place centrale dans l’histoire. C’est un roman magnifique.

6) … qui se déroule dans une grande ville :
Les heures souterraines de Delphine de Vigan, qui se déroule dans la métropole parisienne. « Autour d’eux, la ville se presse, se tend, jamais ne s’arrête. Autour d’eux s’agite un monde privé de douceur. » Cette phrase issue de la quatrième de couverture saisit parfaitement l’histoire.

7) … qui se déroule en Amérique :
Petite sœur mon amour
de Joyce Carol Oates. Ce roman est inspiré d’un fait réel, celui de l’assassinat en 1996 d’une célèbre mini-Miss de six ans. L’auteur n’hésite pas à résoudre l’affaire tout en nous proposant un regard intime de la vie de la famille américaine concernée.

 8) … qui se déroule en Europe :
L’insoutenable légèreté de l’être de Kundera qui se déroule à Prague.

 9) … qui se déroule en Asie :
Opium de Maxence Fermine qui nous emmène sur la route du thé. Un délice !

10) … qui se déroule en Afrique :
Aucun que je me souvienne.

11) … qui se déroule en Océanie :
Aucun roman en tête, seulement mon côté anthropologue qui parle : Les argonautes du Pacifique Occidental de Malinowski. Classique de l’ethnologie, ce livre pose les préceptes de la discipline, et l’auteur présente ses recherches à travers l’étude des peuples des îles Trobiand aujourd’hui disparus.

12) … dont l’intégralité de l’intrigue se passe en extérieur :
Sukkwan island de David Vann, qui se déroule sur une île en Alaska. Un père et son fils vont vivre coupés du monde, dans une nature aussi fascinante que terrifiante. Ce livre m’a fait voyagé comme jamais.

13) … avec au moins une scène dans un aéroport :
Tout ce qui me vient à l’esprit c’est Où es-tu ? de Marc Lévy. Il me semble qu’il y a une scène dans un aéroport ? Pour ma défense, je l’ai lu très jeune…ce n’est malheureusement pas le genre de littérature que j’affectionne, je me suis d’ailleurs arrêté à ce roman.

14) … avec au moins une scène dans un train :
Anna Karénine de Tolstoï, et il n’y a pas qu’une seule scène de train dans ce roman ! Je ne l’ai toujours pas terminé d’ailleurs; l’écriture n’est pas complexe contrairement à ce que l’on peut penser, cependant il faut suivre et je me suis sans doute trop éloignée de ce roman à ce jour. Les patronymes, les prénoms, etc., chaque personnage a au moins trois noms, sans compter les liens familiaux, les histoires de cœur…bref, je ne doute absolument du caractère passionnant de ce roman, néanmoins il est nécessaire de ne pas décrocher un instant sous peine de se retrouver un peu égaré dans les méandres de la vie des couples principaux de l’œuvre.

15) … avec au moins une scène dans un bateau :
J’ai cru sécher pendant un bref instant, mais je me suis souvenue de La famille Tant-Mieux en croisière de Enid Blyton. Lu il y a fort longtemps, mais la couverture « Bibliothèque rose » m’a marquée :21547789

16) … avec au moins une scène dans un vaisseau spatial :
Étant donné que je n’aime pas vraiment le genre SF, je ne me souviens pas avoir lu un roman comprenant une scène se déroulant dans un vaisseau spatial.

17) … qui se déroule dans un endroit qui existe mais dont vous n’aviez jamais entendu parler avant votre lecture :
Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena. L’histoire se déroule dans une ville en Allemagne dont je n’avais jamais entendu parler. Un roman tout en douceur, un peu lent même, approchant une réflexion sur la passé, plus précisément sur le souvenir et l’oubli.

18) … qui se déroule très proche de chez vous :
Et bien dans le premier cycle du Grimoire au rubis de Béatrice Bottet, il y a Dame Hermelinde de Tournissan, je suppose donc que c’est une référence au petit village du sud de la France près de chez moi (pas non plus la porte à côté hein !). Sinon, je ne lis pas la littérature régionale, mais peut-être le devrais-je.

19) … qui se déroule dans un endroit imaginaire :
Dire que j’ai réfléchi pendant un moment…Le Seigneur des Anneaux de J. R. R. Tolkien !

 20) … dont l’intrigue se passe dans un internat :
Amandine Malabul, sorcière maladroite de Jill Murphy chez Gallimard Jeunesse qui a fait parti de mes premiers emprunts à la bibliothèque municipale. Je me rappelle ensuite avoir regardé la série TV…si je me souviens bien l’intrigue se passe (entre autre) dans un internat.

21) … dont l’intrigue se passe dans une prison ou un hôpital psychiatrique :
Je ne crois pas… Cependant, « prison » me fait immédiatement penser à Surveiller et punir de Michel Foucault. L’histoire de la prison, de l’enfermement, et surtout la question de la punition : il ne s’agit plus de punir les corps par des mutilations, tortures ou même la peine de mort, mais aujourd’hui il s’agit de contrôler l’individu en le privant de liberté (l’enfermer) et de le surveiller (le panoptique, style architectural de l’univers carcéral proposé par Bentham : tout voir sans être vu). C’est un ouvrage de référence passionnant !
Quant à « hôpital psychiatrique » cela me fait penser à Histoire de la folie à l’âge classique de Michel Foucault également : comment l’idée de folie s’est construite à travers les âges, à travers l’Histoire.

22) … dont l’intrigue se passe sur le lieu de travail du héros :
Je ne sais pas.

23) … avec au moins une scène dans un restaurant :
Je ne sais pas. Peut-être Adélaïde de Marie Laberge ?

24) … qui se déroule dans plusieurs pays :
Bon, comme je n’en n’ai pas un qui me vient à l’esprit  je triche un peu en proposant…le Da Vinci Code de Dan Brown.

25) … qui se déroule sur une autre planète :
Pareil, pas de genre SF, pas de roman se déroulant sur une autre planète.


Done !

Sur certaines questions j’ai un peu triché en citant des ouvrages anthropologiques puisque c’est ce qui me venait à l’esprit spontanément, mais c’est ce qui fait la singularité de ce tag non ? Qui sait, cela intéressera peut-être quelqu’un parmi tous les titres romanesques engendrés par ce tag ! J’aimerai bien lire les réponses de Entre Les Pages, La Chambre Rose et Noire et Léa Touch Book.

#TAG – Questionnaire livresque de A à Z…

Merci à BlueEdel pour ce tag, c’est l’occasion d’en dire un peu plus mespetitsbouquins, enfin sur son auteur…J’avais d’ailleurs remarqué ce questionnaire je crois, je l’avais trouvé très sympa, mais comme je n’ai jamais beaucoup de temps sur ce blog, je ne m’y était pas vraiment intéressée.

< A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres  >
Marie Laberge, auteur québécoise que j’affectionne. Elle a écrit notamment la trilogie Le goût du bonheur et Annabelle pour mes favoris. Plus d’infos sur http://www.marielaberge.com/

< B pour « Best » – La meilleure « suite » de série >
L’indétrônable Harry Potter ? Non, en fait, pour changer je vais dire les À la croisée des mondes de Philip Pullmann et aussi Le grimoire au Rubis de Béatrice Bottet parce qu’elle est géniale et moins connue que les deux précédents. (Je devrai prochainement lui consacrer un article…). Petit aperçu de la très belle couverture du tome 1 du cycle 1 :

grimoire

< C pour « Current » – Lecture en cours >
Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, Tome XI « La grotte Gorgone » de Lemony Snicket, pour ne pas changer les bonnes habitudes du moment.

< D pour « Drink » – La boisson qui accompagne tes lectures >
Pas de boisson en ce moment puisque je lis au lit ou à la bibliothèque. Mais sinon ça serait le chocolat chaud.

< E pour « E-book » – E-books ou romans papier ? >
Oula, roman papier sans hésiter. Oui, je suis capable de me trimbaler avec le tome 5 d’Harry Potter dans mon sac à main en édition grand format s’il le faut ! Mais bon, faut avouer que la liseuse est pratique. Mais c’est tout ce qu’elle est pour moi : aucunes sensations, odeurs, personnalisation/personnification du livre puisque c’en n’est pas un, bref, aucun vécu possible.

< F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais effectivement sortie au lycée >
Bertoul de la série Le grimoire au Rubis. Parce que c’est un ménestrel nom de nom !

< G pour « Glad » – Un roman auquel tu es contente d’avoir donné une chance >
La bonté, mode d’emploi de Nick Hornby, que l’on m’a offert dans le cadre des « deux livres achetés, un offert » du Livre de Poche. J’étais réellement sceptique, je ne lis pas ce genre de livre humoristique, portant des réflexions sur la société contemporaine sous forme romanesque (j’ai l’air aimable en disant cela d’ailleurs). Au final, agréablement surprise, peut être parce que j’avais trop de préjugés dessus…

< H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché >
Je dirai L’élégance du hérisson de Muriel Barbery. Même s’il n’est pas si caché que cela, il n’est pourtant pas assez connu à mes yeux (même avec le prix des libraires 2007).

< I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lectrice >
Les après-midi à la bibliothèque lorsque j’étais petite qui n’ont fait que renforcer ma « personnalité de lectrice ».

< J pour « Juste » – Le roman que tu viens juste de finir >
Encore mes habitudes du moment : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome X « La pente glissante » de Lemony Snicket.

< K pour « Kind » – Le genre de romans que tu ne liras jamais >
Je ne dis jamais « jamais » pour la lecture, car, par exemple, je n’aime pas le genre policier mais je pense tenter l’expérience un jour. Le coup de cœur littéraire peut se trouver n’importe où !

< L pour « Long » – Le roman le plus long que tu aies jamais lu >
« Florent » de la trilogie Le goût du bonheur de Marie Laberge : 1087 pages exactement. En édition de poche, je précise.

< M pour « Major » – Le roman qui t’a causé le plus gros « book hangover » (« trop plein » livresque – tu ne pouvais plus rien lire après ça) >
Je ne citerai pas un livre, mais tous les livres que j’ai dû lire pour écrire mon mémoire…c’était intéressant, mais à la longue c’est usant, d’autant plus que ce n’est pas de la lecture-loisir mais de la lecture-travail. Je me suis d’ailleurs réellement réconciliée avec la lecture avec Joyce Carol Oates, Je vous emmène ainsi que ce blog.

< N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèques que tu possèdes >
J’en ai trois, une pour la littérature générale et les sciences humaines, une pour la littérature jeunesse et les bd, et une qui est restée chez ma mère avec des livres, des revues (J’aime Lire par exemple), etc.

< O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois >
J’ai amorcé la relecture de L’élégance du hérisson de Muriel Barbery (que j’ai arrêtée), même si cela ne fait pas partie de mes principes – il faut vraiment que j’ai apprécié le livre – car je ne revivrais jamais la même chose que quand j’ai ouvert et découvert un livre pour la première fois, ça me rendrait presque triste.

< P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire >
Mon lit…puisque je n’ai pas encore la chance d’avoir un fauteuil club tout doux comme ça :

Bradford-fauteuil-cuir.600 agrémenté bien sûr de divers accessoires tel un plaid, une lampe qui n’éclaire pas trop trop pour le soir, et puis une petite table pour poser mon chocolat chaud. Cliché, mais ça doit être au top.

< Q pour « Quote » – Une citation, d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou qui te fait ressentir plein d’émotions >
« C’est peut-être ça être vivant, traquer des instants qui meurent », Muriel Babery, L’élégance du hérisson, Gallimard, 2006, p. 298. Tout est dit je crois…

< R pour « Regret » – Un regret de Lecteur >
Ne pas avoir le temps de plus lire, ne pas avoir une bibliothèque au sens technique du terme, c’est-à-dire une pièce où les murs sont fait de livres (mais avec un peu de chance ça ne sera plus un regret dans le futur).

< S pour « Série » – Une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les livres sont sortis) >
1Q84 de Haruki Murakami. Et en plus je me suis inscrite à un challenge pour me booster…Enfin je crois qu’elle est terminée.

<  T pour « Trois » – Trois de tes livres préférés de tous les temps >
– L’élégance du hérisson de Muriel Barbery
– « Adélaïde » de la série Le goût du bonheur de Marie Laberge
« Les royaumes du Nord » de la série À la croisée des mondes de Philip Pullmann

< U pour « Unapologetic » – Quelque chose dont tu n’éprouves absolument aucun remords d’être fan(girl) >
Les romans de Marie Laberge, portrait historique et romanesque d’un famille au Québec début du XXe siècle. Légers et frôlant parfois le niais, je trouve qu’ils n’ont rien à voir avec les romans français du même type dont j’ai horreur (en ayant déjà lu).

< V pour « Very » – Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celles des autres >
Je ne suis pas les actualités littéraires en ce moment, alors je vais spéculer : j’attends toujours le prochain roman de Muriel Barbery ! Tant de talent, de poésie, de justesse, de beauté me manque.

< W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque >
Si je lis, les mouches doivent voler en silence, je ne supporte pas le bruit. Mais parfois je prends sur moi…je suis assez névrosée comme ça.

< X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 27ème livre >
La potion magique de Georges Bouillon, de Roald Dahl qu’il faut que je relise d’ailleurs.

51FE00CMEPL

< Y pour « Your » – Ton dernier livre acheté >
Sans rire, Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome XI, XII et XIII de Lemony Snicket.

< Z pour « ZzZ » – Le livre qui t’a volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenue éveillée bien trop tard la nuit) >
Sans rire non plus, Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome X de Lemony Snicket. J’ai tout dévoré !


Et je tague à mon tour, monuniversdeslivres, lachambrerosetenoire et marinesbooks !
À vos claviers et vos lectures !

Rendez-vous littéraire #6 – Le jeudi c’est jeu livresque

Je propose, dans la lignée de Secret Forbidden World, un premier rendez-vous littéraire que je trouve très sympathique : le jeudi c’est jeu livresque !

Semaine 4 : lecture et musique
Parlez-nous d’une musique découverte dans un livre, dans une playlist d’auteur, d’une chanson qui vous fait penser à un livre, qui a été écrite pour un livre… bref, tout ce qui associe livres et musique. N’oubliez pas un petit lien vers la chanson en question !

Je pense tout de suite à…Angie ou les douze mesures d’un blues de David McNeil (chez Gallimard, 2007, 150 p.). Ce qui est étrange c’est que j’ai lu ce livre il y a longtemps, et que je me souviens seulement à cause de son ambiance musicale. Il m’a marqué pour cela comme il ne m’a pas marqué pour son historie. À relire…

Quatrième de couv’:
« La fête chez les Stones bat son plein, je fais un tour rapide de la cour puis un tour du jardin, Angie n’est pas là. Il y a comme toujours certains habitués et quelques nouvelles têtes, maintenant je connais à peu près tout le monde. Ils ont invité un nouvel orchestre qui tape sur des steel pans. J’aime bien les sons rauques de ces bidons d’essence rétamés et vernis, toujours un peu faux, les musiciens qui jouent aujourd’hui viennent de Trinidad. Je suis venu donner mon adresse à Angie, j’ai écrit une lettre. Je vais pour la glisser sous la porte quand je devine quelqu’un debout derrière mon dos. »

DSCN7483

Rendez-vous littéraire #5 – Le jeudi c’est jeu livresque

Je propose, dans la lignée de Secret Forbidden World, un premier rendez-vous littéraire que je trouve très sympathique : le jeudi c’est jeu livresque !

Semaine 3 : le livre qui vous a fait le plus pleurer
Alors, lequel est-ce, et pourquoi ? (essayez d’éviter les spoilers)

L’élégance du hérisson de Muriel Barbery, mon livre préféré. Il m’a fait pleurer tant pour sa beauté et sa poésie que pour son dénouement…le seul d’ailleurs.
(Ci-dessous, l’édition de poche qu’on m’a offert (et que j’aurais acheté de toute façon car la couverture est parfaite pour ce livre), et l’édition originale que j’ai acheté en 2007 quand le roman a eu le prix des libraires de la même année).DSCN7482

Rendez-vous littéraire #4 – Le samedi c’est librairie !

Ce samedi, acheté en librairie : Les folles aventures d’Eulalie Potimaron,  Anne-Sophie Silvestre et Amélie Dufour, Flammarion, 2010, 150 p.DSCN7480

Quatrième de couverture :
« Gabrielle-Evangéline-Eulalie de Potimaron a grandi à la campagne sous la direction indulgente d’un père peu attaché aux règles. Pourtant, à douze ans, elle doit partir pour Versailles. Elle sera fille d’honneur de  » Mademoiselle « , la nièce du Roi. Dès la première semaine, Eulalie décide de s’habiller en garçon pour explorer tranquillement Versailles. Duels, rencontres, mystères et escapades : Eulalie de Potimaron apprend les belles manières à sa façon. »

— Je l’ai commencé dans le tramway et j’ai adoré les quelques premières pages.  Une enfant au caractère bien trempé et garçon manqué, l’époque du roi soleil, Versailles, autant d’éléments qui, je pense, font de ce livre un petit roman historique jeunesse sympathique. À lire !

Rendez-vous littéraire #3 – Le samedi c’est librairie !

Je ne sais pas si cela existe déjà, en tout cas je vous propose un petit rendez-vous, ponctuel ou non, les samedis où je vais à la librairie. Je vous présenterai mes achats, et potentiellement mes découvertes.

DSCN7465Babayaga, Rébecca Dautremer et Taï-Marc Le Thanh, Les petits Gauthier, 2008, 32 p.

Quatrième de couverture :
« Babayaga n’a qu’une seule dent. Et c’est probablement ce qui l’a rendue si méchante. Car de la méchanceté, elle en a à revendre, cette terrible Babayaga.
Thèmes : ogresse, conte, russie. »

–Je ne connaissais pas cet album, mais j’ai hâte de le lire, surtout si c’est une adaptation d’un conte russe, et de retrouver le duo Taï-Marc Le Thanh/Rébecca Dautremer.


DSCN7463Cher inconnu, Berbie Doherty, Gallimard, 2008, 256 p.

Quatrième de couverture :
« La vie est facile et légère pour Chris et Hellen. Il s’aiment. Quand Hellen découvre qu’elle est enceinte, elle n’a que seize ans. L’univers bascule. À qui parler, que faut-il faire ? Elle entreprend de se confier à cet être qui prend peu à peu possession de sa vie, de son corps. Cet inconnu qu’elle rejette tout d’abord puis qu’elle apprend à accepter. Ses relations avec Chris, avec ses parents, avec ses amis se transforment, ses certitudes sont ébranlées. Rarement roman traitant d’un sujet aussi essentiel n’a été plus juste, plus fin, et les personnages plus attachants.

Cher inconnu a reçu la prestigieuse Canergie Medal en Grande-Bretagne, et le prix Lecture-Jeunesse en France. »

–Plus jeune, j’aimais beaucoup la collection « Scripto » chez Gallimard, car les livres traitaient de sujets de sociétés « pour grands » et plutôt grave, mais d’une manière que l’on pouvait saisir aisément grâce à la simplicité des phrases, la fluidité des mots. Je retente donc l’expérience, dix ans après (avec À la vie à la mort de Paule du Bouchet).


Contes de la rue Broca, Pierre Gripari, La Table Ronde, 1994, 214 p.DSCN7462

Quatrième de couverture :
« La rue Broca n’est pas une rue comme les autres. Bien qu’à chacune de ses extrémités elle débouche sur Paris, elle n’est pas tout à fait à Paris. Peu éloignée, mais sur un autre plan, souterraine, en plein air, elle constitue, à elle seule, comme un petit village. Voici quelques années, un curieux personnage ce mit à hanter cette rue. Mal vêtu, mal rasé, écrivain sans lecteurs, il disait s’appeler Monsieur Pierre. Mais les enfants de la rue Broca eurent tôt fait de la démasquer : c’était en réalité une vieille sorcière ! De la rencontre entre cet homme et cette rue sont nés les contes de ce recueil, tentative de définir une sorte de folklore urbain du vingtième siècle. »

–Un classique ! Enfin j’ai trouvé l’édition complète, telle que je la voulais. De la relecture en perspective !


DSCN7464Le maître des livres, Umiharu Shinohara, Komikku éditions, 2014.

Quatrième de couverture :
« À la bibliothèque pour enfant « La rose trémière » vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshba, un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, des adultes comme des enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur. Une histoire passionnante centrée sur la littérature et Mikoshiba, le « sommelier du livre pour enfant ».

— J’ai craqué sur sa couverture, j’avoue. Le thème est original pour un manga (ou alors je ne connais pas les bons!). À dévorer aussi !


DSCN7466Les Royaumes du nord Tome 1, Gallimard, 2014, 78 p.

Quatrième de couverture :
« Élevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu’à faire les quatre cents coups avec son ami Roger, le garçon des cuisines, et rêve secrètement de suivre son oncle, le ténébreux Lord Asriel, vers les royaumes du Nord. L’aventure la rattrape plus tôt que prévu, alors que Roger disparaît, probablement enlevé par les mystérieux Enfourneurs. »

— (Ce dont je parlais ici) De belles illustrations et une belle histoire, le résultat devrait être plus que satisfaisant. En tout cas, je ne m’attendais pas à autant de page. À voir !

Rendez-vous littéraire #2 – Le jeudi c’est jeu livresque

Je propose, dans la lignée de Secret Forbidden World, un rendez-vous littéraire que je trouve très sympathique : le jeudi c’est jeu livresque !

Semaine 2 : votre prénom/pseudo dans un livre
Je n’ai pas vraiment de pseudo, mais un jour on m’a offert ça pour mon anniversaire, c’est visiblement un des personnage qui me ressemblerait le plus…La description juste en dessous de la magnifique Mme Tête-en-l’air !
DSCN7450

DSCN7451DSCN7452