Le loup qui découvrait le pays des contes, Oriane Lallemand et Éléonore Thuillier

DSCN8170 copieParu aux éditions Auzou en août 2014, 31 p.

L’histoire :
Loup, bien décidé à faire un bon gâteau aux pommes pour le Grand Goûter du Printemps, part dans la forêt à la recherche d’un peu d’aide pour faire son dessert.


Mon avis :
« À tous les petits cochons, les poulettes, les chevreaux et autres Chaperons qui ont encore peur du Loup… » écrit l’illustratrice Éléonore Thuillier. Et l’on voit bien toute la portée de ces albums Loup : essayer de faire voir aux enfants une autre image du loup, une image plus douce et moins effrayante, mais surtout plus proche d’eux. Loup aussi se sent parfois jugé à cause de l’idée reçue du « grand méchant loup », il a aussi envie de changer d’apparence parce qu’il ne se sent pas bien dans sa peau, tout comme il a encore peur du noir. Au final, c’est un Loup qui ressemble un peu à chacun des enfants qui liront, à qui on lira, cette histoire.
Dès qu’il rencontre un personnage de conte, il se retrouve face aux préjugés des autres qui croient qu’il va les dévorer ou leur faire du mal (pas tous heureusement). Mais Loup, veut juste un peu d’aide et les ingrédients nécessaire pour son gâteau.
Après de nombreuses rencontres et péripéties, il rentre chez lui avec l’aide de Blanche-Neige pour enfin cuisiner son gâteau, et s’attabler avec toute la forêt autour d’un grand goûter et fêter le printemps.

Aussi, j’ai adoré les petits clins d’œil de l’illustratrice : du chat botté qui passait par-là, du cœur gravé par Belle et Bête, de la note sur le frigo de Blanche-Neige à Pinocchio dans la marmite !
La recette de Tatie Rosette en fin d’album est plaisante aussi.
Dernier petit détail que j’ai apprécié, les petits personnages de l’album hauts en couleur sur la deuxième et troisième de couverture ainsi que la première et la dernière « page papier » (je manque de vocabulaire !) parmi les motifs Loup.

En bref, j’ai trouvé cet album très très intéressant, plus que le premier que j’avais lu (ici). Parce qu’il y a une double fonction de celui-ci : l’enfant découvre le pays des contes sous une autre approche, en même temps que Loup, avec bien sûr l’aspect éducatif et « moral » de l’album jeunesse. Mais aussi parce que la cuisine comme fil conducteur peut susciter bien des envies chez les tout-petits – et même chez les plus grands !


Quatrième de couverture :
« Cette année, pour le banquet du Printemps, Loup veut faire un gâteau aux pommes. Oui mais… il ne sait pas cuisiner. Il attrape son petit panier et sort, bien décidé à trouver quelqu’un pour l’aider. Et qui donc Loup va-t-il rencontrer dans la forêt ? Trois petits cochons, le Petit Chaperon rouge, une horrible sorcière… Et bien d’autres encore ! Il faut au moins cela d’aventures pour réaliser le délicieux gâteau de Tatie Rosette ! Bon appétit ! »

DSCN8172

Le loup qui voulait changer de couleur – Éléonore Thuillier

Quatrième de couverture :DSCN7392
« Ce matin, le loup est de très méchante humeur.
Tout en noir, il ne se trouve pas beau du tout. C’est décidé, il va changer de couleur !
Mais ce n’est pas aussi facile qu’il croit… »

Paru chez Auzou, par Oriane Lallemand et Éléonore Thuillier, 2009, 31 p.


Mon avis :
Un joli album sur le thème de l’acceptation de soi.
Le loup, insatisfait de son apparence, se décide à changer de couleur. Il en essaye une nouvelle tous les jours, en se roulant dans la boue, ou encore en se peignant en vert, mais il ne se trouve jamais à son goût…Et surtout, il ressemble à chaque fois à tout sauf à un loup.
Alors, après avoir tenté pendant sept jours une couleur différente, il se rend compte qu’au final, c’est pas si mal d’être un gros loup noir.

Les dessins sont très simple et très jolis, et le personnage du loup très attachant !
(On retrouve ses aventures dans les divers albums intitulés Le loup qui … Il y a également celles de P’tit loup)

DSCN7398

Une dédicace d’Éléonore Thuillier. Un loup à croquer.